Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques et état d'âme. Horoscope et partages. Voila le programme de ce blog.

18 Oct

L'enfant et le chaman.

Publié par dab

L’enfant et le shaman.

 

 

 

 

 

 

Dans tout adulte veille un enfant. Dans tout chaman vit chacun de nous, l’enfant et l’adulte. Notre quête de nature vraie et de sentiment libre nous vient de cet enfant tapi dans notre inconscient.

Ici à Vesdun dans le centre de la France. Mais aussi partout ailleurs, en Tanzanie, en Israël ou en Turkestan. L’homme court après ses origines primitives et lointaines. Dans sa peinture, dans ses écrits, son théâtre et ses chants. On perçoit le vieil accord entre  les ancêtres préhistoriques et leurs contemporains. A cet homme universel qui croit en Dieu, au ciel et à ses forces mystérieuses qui s’agite en nous et nous guide.

 

Toutes les inventions de l’homme ont été conçues depuis dans la recherche de l’idéal. Du premier couteau à la dernière voiture électrique. Notre intelligence a oubliée nos sens premier et la naïveté de l’enfant. Cette source même, la naïveté, qui nous mène vers la création.

 

En Tungus ou en sanskrit shaman veut dire «  être éclairé » Ce sorcier, ce voyant, ce guérisseur ou intermédiaire des  esprits de la nature nous fascine toujours malgré la science moderne et ses avancées technologiques.

A l’heure du réchauffement de la planète, des chercheurs, des ethnologues ont maintes fois voulu comprendre le rôle de ces « devins éclairés » dans les sociétés traditionnelles. Après enquêtes chez ces êtres hors normes rien de pourtant défini au sens strict de nos codes n’est ressorti et a éclairé les lanternes de ces savants.

 

En occident nos prêtres, nos psychologues et même nos politiciens ont laissé de côté cet aspect inné et spirituel de notre fonctionnement. Nos rites sont très éloignés de l’initiation du shaman. Nos incantations se veulent matérialistes et terre à terre. Consommatrices et dépensières !

A Paris, à Stockholm, au Caire on ne cherche plus à être les maîtres du feu mais à posséder des fonds financiers, des stock options ou retour sur investissement dans des délais toujours plus brefs et qui donnent le tournis.

De nos shamans surgit de leur vision ce que nous n’avons plus. Une idée de la vie éternelle incroyablement simple. Aussi bien pour les fleurs, les papillons, les chiens, oiseaux et pour nous aussi modeste humain. Frères de sangs et ennemies de toujours. Telle la tragédie humaine contée depuis Adam et Eve.

 

Je ne pourrai jamais oublié le jour ou mon fils alors âgé de sept ans m’a demandé.  «  Dis papa, on sera quoi dans cinq mille ans ? » il est des questions que l’on voudrait éludé aussitôt leur formulation.

Je ne me souviens pas lui avoir répondu mais mon esprit a emporté à tout jamais cette évidence. Où vais-je ? Et où serons nous après ? Un vrai remake de Shakespeare et de ces questions existentielles pertinentes et pénibles.

 

Quelle  réponse aurait eu le thérapeute amérindien à cette noble question. J’ai tenté de l’imaginer aujourd’hui.

 

«  Toi l’enfant, tu es issu de la création et tu cherches un plan à la vie. Fais moi confiance. Elle a toujours su équitablement régir l’univers. Hier et demain. Pour les fleurs, les papillons, les hommes et les femmes. » Il aurait pu rajouter «  pour les hommes sages et les moins sages ! »

 

Il y a ceci en commun entre l’enfant et le shaman. La sagesse de ceux qui croient au miracle de la vie. Alors je vous propose de nous dire à demain ou à dans cinq mille ans. Un shaman m’a convaincu que nous serions tous la autour d’un grand feu.

Commenter cet article

À propos

Chroniques et état d'âme. Horoscope et partages. Voila le programme de ce blog.